medicinequantique


santeSanté et bien être est le plus important, l'obtenir avec la médecine quantique.
Avantages
Toutes les techniques sont entièrement naturelles et fondées sur des principes trouvés dans la nature.
Savoir Plus
techniques
Méthodes rapides, simples et non invasives. Techniques qui traitent le corps de l'intérieur.
Voir techniques

ALTRUISME

Amour altruiste, Compassion, Empathie.

L’altruisme est un état mental, une motivation, une intention de pourvoir aux besoins de l’autre, un désir de lui faire du bien.

L’amour altruiste est « le désir que tous les êtres trouvent le bonheur et les causes du bonheur ». (Bouddhisme)

L’amour bienveillant et la compassion sont les deux facettes de l’altruisme :

- l’amour bienveillant souhaite que tous les êtres connaissent le bonheur

- la compassion se focalise sur l’éradication de leurs souffrances.

L’empathie est la capacité d’entrer en résonance affective avec les sentiments d’autrui et prendre conscience de sa situation.

La réjouissance consiste à éprouver du fond du cœur une joie sincère face aux accomplissements et aux qualités d’autrui. Cette faculté sert d’antidote à la comparaison sociale, à l’envie et à la jalousie.

L’impartialité est une composante essentielle de l’altruisme. Elle adopte le regard d’un médecin bienveillant et dévoué qui se réjouit lorsque les autres sont en bonne santé et se préoccupe de tous les malades quels qu’ils soient.

Le courage est l’un des aspects importants de l’amour altruiste, aller vers les autres sans hésitation et sans crainte.

La compassion est la forme que prend l’amour altruiste lorsqu’il est confronté à la souffrance de l’autre.

Eléments intervenant dans la relation avec autrui.

L’ocytocine produit une capacité accrue à appréhender correctement les sentiments d’autrui. Elle rend plus confiant, plus généreux, plus coopératif, plus sensible aux émotions d’autrui, plus constructif dans les communications et plus charitable dans ses jugements.

Le tonus vagal élevé permet une adaptation physique et mentale à circonstances changeantes.

LA VIOLENCE

A l’origine de la violence il y a la dévalorisation de l’autre. L’amygdale est en particulier l’une des aires cérébrales le plus étroitement impliquées dans les comportements impulsifs de peur et d’agression. Elle est actionnée lors de la perception d’un danger, qui se traduit par une réaction de fuite ou d’attaque.

Trois facteurs principaux s’opposent au désir de faire du tort aux autres :

-      l’altruisme ou la bienveillance, qui font que nous sommes sincèrement concernes par le sort des autres.

-      La maitrise de nos émotions, qui nous permet de ne pas succomber a de soudaines impulsions.

-      Les scrupules moraux qui nous font hésiter a l’idée de nuire aux autres ou à regretter de leur avoir nui.

LA BONTÉ

C’est mettre en avant l’altruisme, la solidarité volontaire, le don réciproque, la générosité, le partage en frères, la libre communauté, l’amour du prochain et la charité, la bienveillance et l’amitié, la sympathie et la compassion.

PERSONNES ALTRUISTES IMPORTANTES

Corporation Mondragon

Aujourd’hui le plus grand groupe coopératif au monde est le fruit de la vision d’un prêtre basque, Don josé Maria Arizmendiarrieta qui crée la Corporation Mondragon (CM).

Le capitalisme insiste sur le fait que cette organisation hautement antidémocratique de la production est la seule façon d’être efficace en termes de résultats.

Face à tous les problèmes économiques de l’Espagne durant la guerre civile, Don José crée en 1943 une école de formation professionnelle gérée démocratiquement. En 1956 cinq jeunes diplômés fondent un atelier de fabrication de fourneaux et réchauds et une banque populaire de travailleurs (Caja laboral popular cooperativo de credito). En 2010 cette banque avait plus de 20 milliards d’euros de dépôts et 85.000 membres. Aujourd’hui la Corporation Mondragon comprend plus de 250 sociétés et ses recettes globales annuelles se montent à 30 milliards d’euros. Le système est géré par les employés et fonctionne comme n’importe quelle grande société sauf que celle ci n’est pas en bourse et donc n’a pas d’actionnaires.

Un employé de CM a déclaré lors de la visite d’un journaliste de Guardian : « nous ne sommes pas un paradis mais plutôt une famille d’entreprises coopératives qui luttent pour construire un autre type de vie autour d’une façon de travailler», et le journaliste de répondre : « Mondragon ressemble à une oasis bienvenue dans un désert capitaliste. »

Muhammad Yunus

Aujourd’hui nous avons transformé le marché financier en casino. Ce marché est commandé par l’avidité, la spéculation, et non par la production réelle. Ce système nous transforme en machines à faire de l’argent. Dans l’entreprise sociale, les profits ne vont pas aux investisseurs, mais á la société.

Au Bangladesh 70% des 160 millions d’habitants n’avaient pas d’électricité. Muhammad créa alors Grameen Energy pour fournir de l’énergie solaire, renouvelable, dans les villages. Seize ans plus tard (2012) un million de foyer sont équipés de système solaire.

Les deux tiers de la population est plongée dans la pauvreté et n’ont rien á faire avec les banques. Grameen Bank a créé le microcrédit qui est arrivé pour remplir le vide laissé par les banques. L’argent reçu par Grameen Bank vient uniquement de l’argent déposé par les gens. GB a actuellement 8,5 millions d’emprunteurs dans 80.000 villages.

Après 37 ans d’expérience nous prêtons chaque année 1.5 milliards de dollars et plus de 99% de cette somme nous est remboursée.

Les grandes compagnies qui possèdent des fondations caritatives, pourraient facilement se convertir á l’économie sociale et devenir des instruments beaucoup plus puissants. Dans les entreprises sociales vous devez vous engager vous mêmes et apporter votre sollicitude et votre pouvoir créatif.

Fazle Abed

En 1970, il travaillait au siège de la compagnie Shell lorsqu’un cyclone dévasta son pays, le Pakistan Oriental faisant plus de 300.000 victimes. Il décida de quitter son emploi très bien rémunéré pour retourner au Pakistan. Avec quelques amis il créa HELP, une organisation dont le but était d’aider les plus sinistrés de l’ile de M’apura, laquelle avait perdu les trois quarts de sa population. Il fut contraint de quitter son pays à cause de la guerre et créa une ONG pour soutenir la cause de l’indépendance de son pays auprès des pays européens.

Fin 1971, fin de la guerre, il fonda Bangladesh Rural Advancement Committee (BRAC) qui grâce á sa lucidité et son génie de l’organisation est aujourd’hui la plus grande ONG du monde.

Cet organisme a aidé 70 millions de femmes et en tout plus de 110 millions de personnes dans 69000 villages. Il emploie 80.000 bénévoles et 120.000 salariés dans un nombre sans cesse de pays, notamment l’Afrique. On peut dire que BRAC a changé le paysage du Bangladesh.

CREER UNE BOURSE DE L’ECONOMIE POSITIVE

Une initiative utile consisterait á créer, en France et ailleurs, des bourses de l’économie positive qui regrouperaient les investissements liés aux activités économiques qui visent au bien commun et comportent ainsi une composante altruiste. L’objectif ne serait pas d’entrer en compétition avec le système financier dominant, mais d’offrir une alternative fiable et efficace á tous ceux qui souhaitent participer á l’essor des divers secteurs de l’économie positive :

-      l’économie sociale et solidaire, qui regroupe les coopératives, les mutuelles, les banques d’épargne solidaires, les entreprises de microcrédits, la finance participative, l’investissement á impact, et les métiers de solidarité.

-      Les fonds éthiques qui n’offrent que des investissements socialement et écologiquement  responsables et autres placements dont le profil est conforme á un ensemble de critères éthiques.

-      Le commerce équitable, qui sauvegarde l’intérêt des petits producteurs, leur permet de mieux s’organiser et de gagner en visibilité.

-      L’économie verte et la production d’énergies renouvelablesainsi que la dépollution des villes et des milieux naturels, la production de protéines végétales et la diminution de l’élevage industriel.

Quelques initiatives ont déjà été lancées à Londres, au Brésil, en Afrique du Sud.

L’ENSEIGNANT LE PLUS ECOUTE AU MONDE

En aout 2004, Salman Khan a commencé à donner des cours par téléphone à sa cousine, Nadia, qui avait du mal à faire ses devoirs de maths. Ayant fait de rapides progrès, d’autres cousins demandèrent à bénéficier des conseils de Salman. Pour faciliter les choses, en 2006, Salman a affiché des vidéos pédagogiques de 10 minutes sur Youtube, afin que chacun puisse les consulter à sa convenance.

En 2010, Salman a quitté son emploi de gestionnaire de fonds pour se consacrer a plein temps a sa vocation d’offrir une éducation gratuite de niveau mondial a n’importe qui n’importe où, aidé de quelques collaborateurs (entre 10 et 30 personnes selon les besoins). Aujourd’hui la Kahn Académie offre gratuitement plus de 4300 vidéos sur l’arithmétique, la physique, la chimie, la biologie, l’histoire et la finance, qui ont été regardées par plus de 260 millions d’élèves, dont 6 millions de personnes différentes chaque mois.

Conclusion

Le succès de ces systèmes altruistes infirme donc les présuppositions des économistes classiques et montre que les systèmes fondés sur la coopération, l’ouverture et la confiance fonctionnent finalement mieux.

Toutes ces informations peuvent se retrouver dans le livre de Matthieu Ricard : « Plaidoyer pour l’Altruisme. »

Irish gambling website www.cbetting.co.uk Paddy Power super bonus.